En page A23 de La Presse de dimanche 12 octobre 2008, monsieur Jeffrey Simpson se plaint que les Québécois ne seraient que des participants opportunistes à la politique canadienne.

Je réponds à monsieur Simpson que lorsque j’étais à la petite école les frères des écoles chrétiennes nous répétaient souvent que l’homme ne vit pas que de pain.

Parce qu’au Québec nous ne vivons effectivement pas que de pain, nous ne nous sentons pas bien dans cet erzats de pays démocratique qu’est le Canada. N’oublions pas qu’il n’a pas été fondé par les Canadiens. En 1867 le Bas-Canada n’a pas voté pour ça. De plus, nous n’avons jamais signé la constitution de ce pays inventé au loin.

Ce que les Québécois disent avec le Bloc Québécois depuis 18 ans revient à répéter que nous ne sommes pas à l’aise dans cette patente. Que vous nous offriez de nous ouvrir les portes de tous les Toys ‘’R’’ Us du monde ne saurait compenser la perspective de vivre au soleil chez nous dans une structure politique que nous aurions choisie volontairement.

Pourquoi croyez-vous que les Québécois, comme l’écrit Alain Dubuc, sont les champions du ‘’Bungee’’ politique? Pourquoi croyez-vous, votons-nous, même si cela est à la dernière minute, pour le Bloc?

Tout simplement parce qu’entre les élections en ce « plusse meilleur pays » notre existence politique compte pour du beurre fondant au soleil. Cette fois-ci plus que tout autre; si Stephen Harper gagnait ( mot horrible désignant le vainqueur d’une sorte de joute de Gladiateurs ) nous aurions à subir muets la tyrannie d’une minorité Canadienne, peut-être même de ce seul homme, ayant eu le bonheur de gagner les élections fédérales.

Cela vous semble impossible à comprendre, mais le Canada au parti et à la volonté unique est une vue de l’esprit et n’existe pas là où ça compte. Il n’est pas dans la tête et le cœur de tous les Canadiens de toutes les régions composant la « FÉDÉRATION canadienne » et surtout pas des Québécois.

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2018 Jonathan Gosselin - bourjoi.com

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?