Certains journalistes québécois semblant à la remorque de certains candidats aux élections fédérales ne cessent de nous seriner avec la certitude d’un Bloc québécois minoritaire à Ottawa. De toute manière, il suffit d’un peu d’arithmétique de 3e année du primaire pour comprendre que les Québécois ne seront jamais majoritaires.

Cela revient à nous dire qu’entre les élections, la démocratie canadienne ne marche pas. Lors de son dernier mandat, Stephen Harper a dirigé le Canada comme si c’était sa petite PME avec seulement 124 députés sur un total de 308. Est-ce que cela veut dire que les 184 députés formant l’opposition ne servaient à rien? Une bande de nonos? Ou est-ce que cela signifie que la démocratie canadienne n’a de chance d’être réellement démocratique que lorsque le parti au pouvoir est minoritaire?

En page 6 de La Presse de samedi 4 octobre 2008, André Pratte croit nous expliquer qu’alors même les Québécois réussissent avec brio partout sur la planète, ils ne sont pas prophètes en leur « pays » et se contentent d’être simples spectateurs à Ottawa. Personnellement je préfère être minoritaire ensemble avec le Bloc que minoritaire dilué dans le PCC.

Même sans mandat à présenter, comme le précise Vincent Marissal en page A7 de La Presse de samedi 4 octobre 2008, Stephen Harper a amorcé la campagne électorale actuelle en espérant obtenir, semble-t-il pour sa gloire personnelle, la majorité parlementaire avec 40 % des votes de 60 % de l’électorat. Soit un total de 24 % du nombre absolu des électeurs potentiels. Stephen Harper serait donc le PDG de la PME canadienne tout en ne représentant qu’une minorité de citoyens.

Le Canada n’ayant pas, contrairement à ce qui s’est passé aux États-Unis d’Amérique, été fondé par les Canadiens, il est inévitable que sa carte électorale ressemble plus à une courtepointe qu’à l’unifolié.

Pour que nous n’ayons pas dans six mois à dire : « J’ai jamais voté pour ça! »

Puisqu’au Canada, il semble que les élections représentent le seul moment pour faire entendre sa voix, profitons-en pour montrer que nous ne sommes pas que des spectateurs en retournant Stephen Harper d’où il vient et votons pour le Bloc qui, lui, nous représente réellement.

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2018 Jonathan Gosselin - bourjoi.com

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?