L’Est de Montréal, hélas!

Le jeudi 12 juin 2008, en page A11, La Presse publiait que le projet de parc linéaire dans l’est de la métropole tel que proposé par Benoît Labonté était mort dans l’œuf.

Encore une fois l’est. Pas tout l’Est juste une partie. Même les transports en commun pourtant essentiels laissent à désirer, on a qu’à emprunter la ligne 34 pour le constater.

Alors que le Port de Montréal devrait être une bénédiction, il persiste à être une malédiction pour ce quartier populeux de l’île de Montréal.

Les citoyens de la très pétrochimique ville de Montréal-Est ont accès aux rives du Saint-Laurent. Autour de l’Hôtel de Ville, les citoyens profitent d’une vue superbe sur le fleuve, sur les îles ou même admirer le passage de nombreux navires majestueux. On peut même comme au parc riverain René-Lévesques à l’autre bout de l’île y admirer des œuvres d’art.

Les citoyens de Mercier malgré la présence vorace qu’est l’énorme entreprise de conteneurs Cast peuvent se prélasser dans le beau parc de Bellerive occupant une bonne partie des terrains entre la rue Notre-Dame et le fleuve. On peut même emprunter le traversier pour se rendre sur la verdoyante île Charron.

Rapidement lorsque nous nous rendons dans le quartier Hochelaga-Maisonneuve nous reculons d’un siècle. Plus de fleuve, plus de verdure que les installations d’une laideur incomparable du port de Montréal longée par l’innommable rue Notre-Dame.

Loin de moi l’idée de rejeter l’importance historique et économique du port de Montréal, mais à quel prix pour les citoyens d’Hochelaga-Maisonneuve?

Où sont les mesures compensatoires nous permettant de supporter un peu mieux cette tumeur à notre porte qui prétend croître encore plus dans l’avenir entre nous les citoyens d’Hochelaga-Maisonneuve et le fleuve?

Monsieur Pelletier soulève timidement la menace primaire des emplois menacés alors que le projet de Benoît Labonté en créerait surement beaucoup plus et des meilleurs. Les emplois de qui défend-il. Le sien? Où sont les retombées positives de tous types pour les milliers de citoyens du quartier, enfants, femmes, vieillards, hommes jeunes et moins jeunes?

Le projet de parc Linéaire ne se rendrait pas jusqu’au quartier Hochelaga-Maisonneuve. La rue Bercy n’est que suffisamment près pour s’y faire sentir, pour peut-être taquiner les vieilles habitudes. Pourquoi pas jusqu’à l’historique quai Dézéry?

CONTACT US

We're not around right now. But you can send us an email and we'll get back to you, asap.

En cours d’envoi

©2019 Jonathan Gosselin - bourjoi.com

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?